Menu Fermer

LES MALADIES HIVERNALES

Chaque année à l’approche de la saison hivernale, les maladies infectieuses se propagent au sein de la population. Si ce sont souvent des maladies passagères et bénignes, elles peuvent néanmoins se révéler beaucoup plus graves, en particulier chez les personnes à risque, comme les personnes âgées, les nourrissons et les personnes touchées par une immunodéficience.. Quelles sont donc ces maladies hivernales et comment les prévenir ?

Le rhume

Le rhume est sans doute la maladie infectieuse la plus répandue, pouvant être qualifiée d’inévitable surtout en période hivernale.

La maladie sensibilise les muqueuses nasales et les voies respiratoires (larynx, pharynx, bronches) et provoque des écoulements nasaux, des larmoiements, des éternuements et parfois de la fièvre et des maux de tête. S’il n’est jamais agréable, le rhume n’occasionne que rarement des complications.

L'angine

L’angine est une infection au niveau de la gorge, plus précisément au niveau des amygdales. Elle peut s’étendre à l’ensemble du pharynx. L’angine est une pathologie particulièrement fréquente chez l’enfant et elle est la majorité des cas d’origine virale. Lorsqu’elle est d’origine bactérienne, elle est causée par un streptocoque et peut présenter des complications. Les angines virales sévissent toute l’année, disparaissent en quelques jours et sont en général sans conséquence. En revanche, certaines périodes de l’année, l’automne et le début du printemps, seraient plus propices à la circulation de la bactérie.

La (rhino)pharyngite

Une pharyngite désigne une inflammation du pharynx, conduit musculaire présent derrière la bouche, en forme d’un entonnoir. Il est notamment impliqué dans la déglutition et la respiration. La pharyngite est une infection la plus souvent bénigne, d’origine virale ou bactérienne. Lorsque l’inflammation atteint également les muqueuses nasales, on parle de rhinopharyngite.

La personne sujet à cette inflammation présente des douleurs lors de la déglutition, des rougeurs et inflammations à la gorge et une perte d’appétit.

Il existe aussi des pharyngites d’origine non infectieuses, dues à diverses agressions pouvant mener à des inflammations : exposition au pollen, environnement enfumé, à une irradiation (radiothérapie)… La ménopause ou le diabète peuvent également être à l’origine de pharyngites, tout comme une insuffisance respiratoire, une bronchite chronique ou une utilisation mal gérée de la voix (chanteurs, orateurs, conférenciers…).

La laryngite

La laryngite résulte d’une inflammation du larynx, organe cartilagineux responsable notamment de la phonation. L’inflammation empêche les cordes vocales de fonctionner normalement et de vibrer librement au passage de l’air. La prise de parole devient douloureuse : la voix est rauque, enrouée ou même éteinte. Par ailleurs, on distingue la laryngite de l’enfant (qui est souvent une urgence respiratoire) de celle de l’adulte.

La laryngite aiguë, la forme la plus courante, apparait de façon spontanée et s’apaise au bout de quelques jours ou semaines. Les causes, chez l’adulte, peuvent être d’origine infectieuse, le plus souvent du à une bactérie, ou traumatique (une utilisation excessive des cordes vocales entrainant un hématome au niveau laryngé : cris et chants dans une soirée, hurlements lors d’une colère…). Il existe d’autres causes plus rares comme le choc allergique où le larynx subit un œdème brutal ou à une radiothérapie de la zone du cou.

La bronchite

Fréquente à l’automne et au début de l’hiver, la bronchite est une inflammation des voies aériennes entre la trachée et les poumons (bronches). La paroi des bronches produit de grandes quantités de mucus, ce qui déclenche une toux persistante, qui mue en toux grasse au fur et à mesure de la disparition des symptômes. La bronchite aiguë provoque une sensation de brûlure au niveau du sternum, une fièvre légère en général, des courbatures et une sensation de malaise physique. 

La gastro-enthérite

La gastroentérite est une maladie virale provoquée par le rotavirus connue pour ses symptômes affectant le système digestif. En effet, elle se manifeste par des diarrhées et/ou des vomissements, qui durent environ 3 jours chez la plupart des malades. Comme la grippe saisonnière, elle peut occasionner une fatigue inhabituelle, des maux de tête, des courbatures, et de la fièvre. Son évolution doit être suivie de près notamment chez les personnes âgées qui peuvent se déshydrater très rapidement et avoir des conséquences plus graves.

Epilation LASER